Les gravillons

Publié le par Valérie

Tout savoir sur les gravillons 

les gravillons

Qu’appelle t’on «  gravillons  » ?

Les gravillons sont un ensemble de petits cailloux ni trop gros ni trop petits de dimension homogène que l’on utilise avec du sable dans la fabrication du béton ou que l’on répand sur des surfaces au sol pour créer une surface décorative. Leur dimension commence de 3 à 4 millimètres pour les plus petits à une vingtaine de millimètres pour les plus gros.

Comment sont ils fabriqués  ?

Peu homogènes en général dans leur état naturel, les gravillons ont besoin d’une intervention mécanique pour trouver leur utilisation optimale, c’est le CRIBLAGE.crible gravillons

L’opération consiste à faire passer le matériau brut sur une suite de cribles (tamis) inclinés de taille différente qui va éliminer les éléments les plus petits et les éléments les plus gros.

Les tamis sont des sortes de « tissus » fabriqués avec des fils d’acier très résistants dont les mailles sont dimensionnées à une taille constante.

toile de crible

Par exemple, pour fabriquer un gravillon 5/15 le produit brut va passer d’abord sur un crible à maille de 15 mm qui va éliminer les morceaux les plus gros de taille supérieures à 1,5 cm qui vont être évacués vers d’autres utilisations, puis ensuite sur un tamis de 5 mm qui va éliminer tout ce qui est inférieur à 5 mm  : tout ce qui passe au tamis 15 mm et qui ne passe pas au tamis de  5 mm constitue un gravillon 5/15.

Gravillons de Marne 6/20 (de 6 à 20 mm)

Gravillons de Marne 6/20 (de 6 à 20 mm)

Bien entendu c’est un processus industriel qui trie des matériaux naturels, le gravillon n’est pas à proprement parler un produit « fabriqué » aux dimensions constantes et régulières. Par exemple, lorsqu’un gravillon a une forme oblongue et qu’il se présente verticalement face à une maille de 15 mm il va passer si son diamètre est inférieur à 15 mm mais que sa longueur fait 25 mm.

Ce traitement donne une homogénéité, pas une régularité à toute épreuve.

Plus la différence de maille entre la limite haute est la limite basse, plus le gravillon sera homogène, un 4/8 mm sera plus régulier qu’un 6/20 mm, mais plus son prix sera élevé car il faudra traiter plus de matière première pour fabriquer  le même tonnage.

Quelles sortes de gravillons  ?

Il existe deux grandes sortes de gravillons :

  • Les gravillons roulés : ce sont principalement les matériaux alluvionnaires, ils sont extraits directement dans le lit des rivières, ou dans des zones qui l’étaient auparavant et qui sont devenues des zones agricoles depuis, dans ces cas là les terres végétales sont enlevées par l’exploitant pour atteindre les gisements anciens. Les éléments arrachés aux roches environnantes ont été usés et arrondis par l’action de l’eau et du courant. Les arêtes se sont émoussées lorsque les gravillons ont frotté les uns sur les autres, c’est pour cela qu’on les appelle des «  gravillons roulés  » Bien entendu là encore cela reste un matériau naturel et les arrondis ne sont pas réguliers, ce ne sont pas des billes parfaitement cylindriques.
  • Les gravillons concassés : Lorsque la roche est massive comme le calcaire, elle est extraite dans des carrières à l’explosif. Les bancs de pierre peuvent faire plusieurs dizaines de mètres d’épaisseur, la roche est alors explosée en blocs de plusieurs m3 qui sont ensuite concassés dans des grosses mâchoires métalliques avant d’être criblées. Les arêtes sont alors vives sans toutefois être coupantes : ce sont les gravillons concassés.

Quel aspect, quelle couleur  ?

Les gravillons sont fabriqués sur les lieux d’extraction. Le matériau quand il est en place ne vaut pas grand-chose, il prend de la valeur dès qu’on va l’extraire car les dossiers d’ouverture sous les contraintes écologiques deviennent de plus en plus coûteux et dès qu’on les manipule, et qu’on les transporte. Le gravillon le moins cher que vous trouverez sera celui qui est extrait le plus près de chez vous. Ce n’est pas la couleur qui fait le prix, c’est le lieu d’extraction et éventuellement la rareté.

Il faut savoir également que tous les gravillons seront plus clairs secs que mouillés.

Que trouve t-on dans le Nord Pas de Calais  ?

  • Les concassés de Gaurain  : Le gravillon le plus courant dans la métropole lilloise est le gravillon du tournaisis . De couleur gris foncé c’est un calcaire qui est extrait de gigantesques carrières autour de Tournai, à une vingtaine de kilomètres de la frontière française. C’est le matériau idéal pour la fabrication du béton, mais sa couleur foncée le rend peu populaire pour la décoration du jardin. Il est plutôt utilisé comme gravillon économique et utilitaire.
  • Les gravillons du boulonnais  : Le calcaire qui est extrait entre Boulogne et Calais sur le littoral de la Manche est de couleur clair presque blanc légèrement grisé. Sa qualité est très proche de celle des gravillons de Gaurain. Sa couleur « blanc cassé » le rend incontournable dans la décoration de nos jardins.
  • Les Schistes rouges  : Aux premières époques de l’extraction du charbon dans le Nord, le tri des couches intermédiaires n’était pas aussi perfectionné, les matériaux stériles remontés du fond des mines avaient une teneur en charbon insuffisante pour la combustion, ils étaient considérés comme des déchets mis en tas pour constituer les terrils si particuliers dans notre paysage local. Avec le temps, sous l’effet de la compression à l’intérieur des ces terrils la matière a lentement chauffé et malgré les faibles teneurs en carbone les schistes ont commencé à bruler lentement à l’abri de l’air ce processus leur a donné cette couleur rouge que l’on connait. L’extérieur des terrils, soumis aux intempéries et moins soumis à la compression sont restés noirs.

Petit à petit ces matériaux ont été utilisés par les entreprises de travaux publics pour en faire les fondations de routes et autoroutes, le schiste rouge a pu lui aussi être criblé pour en faire un matériau décoratif.

Le schiste rouge n’est pas aussi résistant que les gravillons calcaires et sa couleur n’est pas toujours homogène mais il reste un des gravillons décoratifs les plus courants dans notre région.

  • Les gravillons de marne  : Ces matériaux sont extraits dans la haute marne près de Vitry le Francois, ce sont des gravillons alluvionnaires qui présentent un aspect roulé, dans son format 6/20 mm il ressemble à des dragées. Sa couleur blanc crème le rend très agréable à la vue et à la décoration de parkings et allées de jardin.

Comment calculer ses besoins en gravillons  ?

Les gravillons se vendent en vrac, en big bag de 1 m³ soit 1,5 tonne environ ou en sac, mais plus ils sont manipulés plus ils seront chers, à chaque quantité correspond un conditionnement idéal. Pour une très petite quantité choisissez le sac, plus facile à transporter. Pour quelques tonnes le big bag de 1 m³ (littéralement grand sac) est plus approprié, il peut vous être livré en camion auto déchargeable qui va vous les déposer au pied du camion : vos abords resteront propres.

Pour une quantité de 10/15 tonnes le vrac vous offrira le meilleur rapport qualité/prix.

L’essentiel est donc de bien calculer la quantité dont vous avez besoin, avant toute chose.

  • Calculer la surface à couvrir en m²
  • Déterminer l’épaisseur : si c’est une création et que le sol n’est pas bien plat prenez 5 cm (0,05 m), si c’est pour recharger une surface déjà gravillonnée 3 cm suffiront (0,03 m)
  • Déterminer le volume : surface x épaisseur dans la même unité de mesure
  • Multiplier le volume par la densité environ 1,5
  • Vous avez le tonnage dont vous avez besoin

Exemple pour la création d’un parking de 75 m²

 75 m² x 0,05 m =3,75 m³ x 1,5 = 5,62 tonnes (arrondir à la tonne la plus proche = 6 tonnes)

Où trouver des gravillons  ?

La difficulté de ce type de produit réside dans son poids, les gravillons ont une valeur relativement faible et pèsent lourd (1,5 tonne au m³) « Ils ne voyagent pas bien » dans ce sens que plus il faut livrer loin, plus la valeur du transport augmente et il arrive souvent que le transporte coûte plus cher que la marchandise !

Il faut à chaque cas particulier, examiner la quantité de marchandise, d’où elle va venir et où il faut la livrer et même comment il faudra la décharger. Pour le vrac un camion benne suffit mais pour des big bag ou des sacs il faut se demander comment le client va décharger car le conditionnement est souvent en 1,5 tonne.

Pour ces produits, le site mdmateriaux propose les agrégats en «  drive  » c’est vous qui venez chercher la marchandise directement chez leurs partenaires, c’est donc un site local basé dans le Nord Pas de Calais pour le moment.

Si vous n’êtes pas équipés, rassurez-vous, la livraison est également possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *