Les isolants minces

Publié le par Jean-Marc

isolant mince

Les isolants minces sont des complexes de faible épaisseur constitués de plusieurs couches d’aluminium ou de plastiques aluminisés entre lesquelles sont disposées des couches intermédiaires à base de feutres d’origine végétales (lin, coton) animales (laine de mouton) ou de synthèse.

Les performances thermiques sont variables en fonction du nombre et de la nature des couches que l’on superpose.

Les films réflecteurs ont pour fonction de réfléchir le rayonnement thermique alors que les couches intermédiaires ont pour but de tenir des lames d’air immobiles, qui sont d’excellentes couches isolantes.

isolant mince couche

Principe de fonctionnement :

On pourrait définir le terme « isolation » comme toutes les actions de défense contre la déperdition thermique, comme une barrière qui sépare les sources de froid et les sources de chaud.

En hiver il faut empêcher le froid de l’extérieur d’entrer en contact avec la source de chaleur créée à l’intérieur de la maison par le chauffage, et en été il faut se protéger des excès de température occasionnés par le rayonnement du soleil.

Il y quatre principales causes de déperdition thermiques sur lesquelles agissent les isolants minces.

  1. La première est la conduction c’est à dire la transmission de la chaleur par contact direct telle une flamme de gaz qui va chauffer la casserole qui va conduire la chaleur à l’eau : c’est la conduction
    Les lames d’air étanches comprises dans le complexe d’isolant mince, constituent autant de barrières qui vont empêcher la chaleur de passer.
  2. La seconde est la convection qui s’apparente à la première mais le contact est indirect. La convection est basée sur la différence de température de l’air. En chauffant l’air se dilate et se met en mouvement, plus léger chaud que froid il a tendance à s’élever, s’il ne trouve pas obstacle avec l’étanchéité du logement, il s’échappe à l’extérieur.
    L’isolant mince doit donc être étanche à l’air.
  3. La troisième source de déperdition thermique est le changement de phase, c’est à dire le changement de l’état gazeux à l’état liquide, c’est la condensation qui se forme sur une glace lorsque l’on souffle dessus. Le changement de température à la condensation libère de la chaleur.
    L’isolant mince en limitant cette condensation joue pleinement son rôle d’isolation.

Le rayonnement :

C’est l’été, le soleil brille et vous chauffe, tout à coup survient un nuage qui vous fait de l’ombre et vous refroidit : c’est la chaleur que le soleil vous envoie qui est brutalement réfléchie par le nuage et vous prive de ce rayonnement.

Les films déflecteurs extérieurs des isolants minces agissent de la même manière en renvoyant vers la source émettrice de chaleur, c’est à dire les installations de chauffage en hiver et la chaleur du soleil en été.

Les isolants traditionnels épais agissent principalement sur les déperditions de chaleur par conduction alors que les isolants minces agissent plus sur le rayonnement, c’est la raison pour laquelle ils sont utilisés en complément l’un de l’autre plutôt qu’en concurrence.

isolant mince

Par contre les avantages des isolants minces sont nombreux :

  • Peu épais ils prennent un faible encombrement
  • Ils sont souples, légers, facile à manipuler, à stocker et à découper
  • On les découpe facilement sans dégager de poussières irritantes.
  • Ils ne s’affaissent pas dans le temps et ne favorisent pas la nidification des rongeurs.
  • Ils sont étanches à l’air et mais respirant

Le site www.materiauxnet.com propose un large choix d’isolants minces de grande performance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *